Runner Life

Le sport est-il une drogue?

10 Mars 2014 , Rédigé par Runner Life Publié dans #débat

         

 

Oui vous avez bien lu le titre de mon article! Le sport est-il une drogue? Je ne vous parle pas de drogue comme l'EPO, le cannabis, non je vous parle de l'addiction au sport ou appelé Bigorexie. Étant actuellement blessé je me rends compte que le fait de ne pas pouvoir aller courir m'énerve d'autant plus que le soleil est arrivé.

 

Bigorexie vous avez dit, c'est grave docteur?

 

La bigorexie, est une maladie reconnue par l'OMS. Il s'agit d'une addiction à la pratique excessive du sport .15% environ des personnes qui pratiquent entre 1 et plusieurs heures de sport par jour peuvent être touchées par cette maladie Le risque de dépendance est présent chez les sportifs amateurs qui dépassent environ 10H par semaine.

 

              

 

Pourquoi cette dépendance?

 

Il est prouvé scientifiquement que faire du sport provoque une libération d'endorphines. Ces hormones sont également appelé hormones du plaisir celle-ci ont des effets proche de la morphine. Il apparait que les sports qui permettent la plus grande sécrétion serai ceux d'endurance (course à pied, vélo,...)

 

 

Les risques son réel!

 

Les risques d'une dépendance trop importante au sport sont liés à la pratique excessive du sport concerné.


Il existe des risques de déchirures musculaires, d'atteintes tendineuses, de fractures osseuses, d'infarctus...Mais au-delà de sa on peut également mettre sa vie familiale en danger, en voulant toujours faire plus sans écouter les conseils de nos proches à ne plus passer de temps avec eux pour aller faire notre sport quoi qu'il arrive.

 

Le sport est important pour la santé mais il ne faut pas oublier de profiter des autres moments de la vie. Et une séance loupée ne changera pas véritablement nos objectifs.

 

 

Partager cet article

Commenter cet article

Nolwenn 07/03/2014 08:15

Comme tu le rappelles, on commence à penser à causer bigorexie quand la pratique excède 10h par semaine. Ce serait bon que tous les gens qui se disent à tort "addict" en prennent conscience. Au lieu d'être fiers de se croire malade.
Je vais passer pour la connasse de service mais rienafout'.

Bon sinon, ils sont où les dogues argentins? :D

Fire Rasta 07/03/2014 06:10

Aujourd'hui le plus important pour moi est l'équilibre que j'arrive a trouver entre vie pro, vie perso et vie sportive.
Et si j'avoue ne pas me prendre la tête pour une séance loupée, si on arrive a 2 séance, je me dis tres bêtement que je perds les bénéfices des séances précédentes.
Par contre après une grosse échéance je me force souvent a prendre 1 ou 2 semaines durant laquelle a n'avoir aucun manque lié au sport
En tout cas, très sympa cet article, et bonne convalescence quand même!

07/03/2014 08:03

Le plus difficile lié vie familiale,professionnels et sportive pas simple pour des amateurs comme nous. Ma priorité reste la famille je préfère loupé une séance et passe tu temps avec ma femme et mes filles.

Jerem Runner 06/03/2014 18:48

2eme article que je lis aujourd'hui sur la bigorexie et l'effet drogue du sport en plus d'un échange de plus d'une heure avec des professionnels du sport sur ce theme.

Je suis tout a fait d'accord avec cette effet, j'en ressents d'ailleurs le besoin de faire du sport si je n'en fait pas pendant plus de 72h.

Les amateurs ne sont pas forcément au courant de ce phénomène, et s'en rendent compte generalement trop tard. Le sport est un tout.

Jolie petit article ;-)

07/03/2014 08:01

Merci :) En effet cela n'est pas connu du grand public les médecins devrai en parlé lors des pseudo visites médicales.