24h Ploeren 2019, du fun, de la douleur et du partage

15 Décembre 2019 , Rédigé par Runner Life Publié dans #ultra

Samedi 7 décembre, direction Ploeren avec ma femme qui va me suivre sur cette course au format si particulier. 

Nous arrivons vers 10h15 sur place, je récupère mon dossard et découvre qu'il y a déjà quelques coureurs d'arrivés. Il faut maintenant choisir une place sur une table pour y déposer mes affaires. Une fois cela fait, c'est le moment de regarder les têtes présentes que je reconnais. 

Il faut savoir que cette course a aussi la particularité d'être organisée au profit du Téléth (tout est intégralement reversé à l'association. L'an passé, ils ont réussi à récolter pas moins de 8700€ !)

J'aperçois Philippe un ami à qui j'ai fourni un tutu pour la course. Une première pour lui de courir en tutu. Nous avons le même RP 151km et le même objectif: le battre.

Je vois également Gilles, un habitué des marathons et des courses déguisées. Le plus souvent il est en arlequin. Je lui demande donc s'il sera déguisé aujourd'hui ? Malheureusement non il n'a pas osé, petit joueur^^ et lui aussi a un record à 151km !  

Il y a aussi Nicolas qui participe à son premier 24h après plusieurs 12h. Il se lance dans la cour des grands^^ Parmi les forces en présence, Stéphanie qui a déjà gagné ici et Sarah une anglaise qui a gagné et détient le record de ce 24h avec 216,504km. Je reconnais aussi d'autres têtes que j'ai déjà croisé. 

Je réponds aussi à quelques questions d'un journaliste qui fait un article sur les épreuves longue distance pour Bikinimag (un magazine breton gratuit numéro de janvier)

Chacun se prépare et nous prenons tous la direction de la ligne de départ. Nous sommes beaucoup avec pas moins de 127 sur le 24h, 80 sur le 6h une trentaine sur le 12h et un peu moins de 10 équipes en relais ! Ça en fait du monde sur une boucle d'un kilomètre! 

Le départ n'est pas donner de la salle mais de l’extérieur. Nous suivons donc le Bagad de Vannes qui nous accompagne pour ce départ. 

 12h, le départ est donné: je me suis placé dans les derniers pour ne pas partir trop vite. L'objectif est d'allé chercher le RP 151km. Ma technique va être de tenir les 8km/h le plus longtemps possible en effectuant 7km en courant et 1km en marchant. Je verrai après en fonction de la fatigue comment j’organise ma course. 

Les premiers tours, chacun trouve son allure et le peloton mettra un peu de temps pour s'étirer.

 2h de course 16,5km: je suis pile poil dans l'objectif, avec Philippe on se double et se redouble mais nous restons dans le même tour. Gilles lui semble parti comme une fusée! Pour le moment, le temps est plutôt clément, le ciel est couvert mais il ne devrait pas pleuvoir. La pluie n'est annoncée qu'à partir de 4h du matin... 

4h de course 32,6km toujours dans l'objectif tout va bien.  J'essai de m'hydraté au maximum, ma femme me donne mes ravitaillements. J'alterne entre boisson sportive (hxydrir overtsims) et St-Yorre. En alimentation je mange une barre toutes les heures pour le moment je suis à une pâte de fruit, une e-bar et deux Autentic barre (mes préférées ). Je prends le temps de bien mâcher et de marcher pour manger. 

Encore 2h de course et il y 'aura moins de monde sur le circuit avec la fin des 6h. 

6h de course 48,6km le coup de sifflet retenti et les coureurs du 6h s’arrêtent. Ils posent leurs dossards au sol avec la puce et un galet pour maintenir le tout afin que la mesure soit prise. Allez dans 18h ça sera à mon tour de faire pareil ^^

On continue le plan prévu 7km de course 1km de marche pour le moment tout est ok. Avec Philippe nous sommes toujours dans le même tour.

Il est maintenant 18h et la nuit à fait son apparition le parcours est éclairé, pas besoin de frontale pour le coup. La nuit c'est le plus dur surtout en décembre il ne va pas faire jour avant 8h du matin... autant vous dire qu'on en a pour un moment ! 

8h de course 63,8km toujours dans les temps, je ralenti un peu l'allure pour ne pas me cramer. Gilles lui continu à vitesse grand V, de son côté Nicolas pour son premier 24h semble assurer même si je me dis qu'il est parti vite. 

Un premier concert à lieu dans la salle, la musique est un peu forte au passage de certaines enceintes mais c'est agréable et ramène de l'ambiance. L'équipe de bénévoles est toujours au top et assure l'ambiance, et le suivi de la course. 

Allez dans 4h nous serons à la moitié de la course.... Le temps est toujours clément avec par moment une petite pluie fine qui nous accompagne mais rien de bien méchant. Ma femme est toujours là pour me soutenir et m'accompagner dans cette aventure. 

10h de course 77,9km tout va pour le mieux. Je viens de croiser Philippe qui vient de passer voir l'osteo pour un petit souci. Visiblement cela lui à fait du bien. Son arrêt fait que j'ai pris un peu d'avance sur lui.

Une des concurrentes m'impressionne, Sarah qui avance toujours aussi vite et qui garde le sourire avec des petits mots d'encouragements à Philippe et moi : "Allez le tutu" et je lui lance des Go, Come on Sarah,...

12h de course il est donc minuit c'est la moitié de la course et  je suis à 91km.  J'ai une petite douleur à l'adducteur gauche et le dos qui me tire. Je vais en profiter pour faire un arrêt au stand direction l'osteo. 

Celui-ci me remet une vertèbre, et s'occupe un peu de l'adducteur. Je repars après 20' et cela ne semble pas être beaucoup mieux.  

1h du matin je demande à ma femme de me préparer deux bandes de tape pour les mettre sur ma cuisse gauche. Rapide rasage avant cela (oui j'avais prévu le rasoir ^^) Le tape est posé deux tours plus tard cela semble faire effet je ne ressent pas de douleur. 

2h: Ma chérie par se coucher un peu pendant que moi je passe les 100km en 13h49.  Le passage des 100km me fait un bien fou et je retrouve une bonne pêche. Je repars de plus belle et j'enchaîne les kilomètres. La douleur à la cuisse semble derrière moi. 

Philippe remarque mon regain de forme et m'encourage dans ce sens. 

15h de course 109,5km un tour plus tard j'en profite pour faire une pause repas : "coquillette jambon puis riz au lait. (30' de pause environ). Je prends mon casque pour me mettre un peu de musique. 

4h du matin soit 16h de course la pluie annoncée fait son apparition et nous sommes très loin d'une petite pluie fine. Il est temps de mettre la veste de pluie. 

17h de course 120km la pluie ne s'arrête pas et cela joue sur le moral. Il y a de moins en moins de monde sur le circuit, beaucoup sont parti se reposer, ou se coucher. Dans ma tête je pense que le RP est toujours possible il me reste 32km à parcourir en 7h 

30' plus tard mon adducteur refait surface.  Je pense que cela est dû à la pluie le muscle se contracte un peu plus avec le froid et l'humidité. Je fais une petite pause repas, échange avec certains coureurs sur ce temps de merde.

Je repars fait un tour qui se passe bien et au suivant  la douleur revient. J'ai l'impression de recevoir des décharges électriques dans la cuisse. Gilles me double à ce moment et m'encourage. Je rejoins la salle péniblement. On me dit que la deuxième équipe d'ostéos vient d'arriver. Ni une ni deux je vais les voir.

 18h de course 122,5km passage entre les mains de l’ostéopathe. Dans la salle les lits sont plein à craquer, certains coureurs dorment sur des tapis au sol. 

Pendant ce temps on s'occupe de moi et visiblement les muscles sont très tendus....Ce n'est pas seulement l'adducteur mais aussi le releveur et le psoas qui morflent, tout du côté gauche.... J'ai de la chance personne n'attend derrière pour des soins. J'échange donc avec ma soigneuse du jour qui me demande combien de kilomètres fait le parcours, pourquoi participer à cela... 

J’aperçois Nicolas qui me dit qu'il arrête la pluie tombe trop. Je lui dis lâche pas, vas dormir repose toi, attends que ça passe et repars.

Après une bonne séance de 50' c'est un peu détendu. Je vous avoue qu'à ce moment c'est compliqué, vais-je réussir à repartir ? Elle me conseille de me reposer un peu et surtout de repartir en marchant. 

La pluie tombe toujours et cela semble même être pire que tout à l'heure. Je vois un lit de libre dans la salle et décide d'allé me poser. J'écris un message à ma femme pour lui dire que je vais me coucher....Je me suis rendu compte une heure plus tard à mon réveil que je me suis endormi avant même d'avoir appuyer sur envoyer^^

Me femme est là à mon réveil, je remets ma tenue avec un peu de difficulté, le coureur dans le lit en face de moi lui se réveil aussi mais ne repartira pas.  Je prends le temps d'allé manger un peu un chocolat chaud avec un croissant.

Je regarde ma montre et pendant mon sommeil mon GPS a réussi à me faire gagner 3km^^

20h30 de course me voila reparti le jour se lève, beaucoup de coureurs marchent et j'en fais parti. Je sais que pour le RP c'est fini mais l'important est ailleurs, continuer de faire la maximum. Nous sommes là pour le Téléthon et je porte le maillot d'une nouvelle association dont ma femme est co-fondatrice: Un Sourire Pour Camille. 

(Camille est une petite fille qui habite la commune où je vis, elle est atteinte d'une maladie rare, le syndrome de VACTERL: c'est une association de malformations. Ses reins, ses poumons, son coeur, sa colonne vertébrale, son bras gauche principalement sont touchés )

Je vois Philippe et Gilles qui tournent toujours en courant, c'est bon signe pour eux même très bon signe, ils vont battre leurs record c'est une certitude maintenant. 

Ma femme m'accompagne sur certains tours en marchant et ça c'est vraiment cool de la part de l'organisation.  Ils fournissent un dossard visiteur en échange d'un don au Téléthon.

J’aperçois Nicolas sur le circuit, pour moi il avait abandonné mais non il était parti dormir, ça me fait plaisir de le voir. 

22h de course 127km j'arrive à trottiner un peu enfin si on peu appeler ça trottiner. J'avance quasiment aussi vite en marchant. Il nous reste deux heures de course peu importe maintenant je serai circadien pour la deuxième fois. 

11h du matin et dernière heure de course, la fatigue se fait sentir il est temps que cela se termine. Mais que c'est bon. Je croise Philippe je le félicite car il a battu son record, Gilles lui l'a complètement explosé.

23h55 de course j'ai un galet dans la main, un premier coup de sifflet retentit pour nous indiquer la fin dans 5'. Allez on lâche les dernières forces dans la bataille pour allé chercher les 138km ! 

23h59' deuxième coup de sifflet pour indiquer la fin de course dans 1'. Ma femme marche à mes coté.

24h le coup de sifflet final retentit, c'est terminé. Je dépose mon dossard, ma puce et mon galet par dessus. Ma Ligne d'arrivée aujourd'hui sera ici au kilomètre 138,129. 

C'est ça la magie du 24h, on part tous de la même ligne de départ nous tournons tous sur le même circuit d'un kilomètre mais nous avons chacun notre propre ligne d'arrivée c'est assez étrange mais sur un 24h c'est toi qui décide d'où est ta ligne d'arrivée. 

Conclusion :

J'aurai parcouru 138km Philippe 158 et Gilles 173. Ce type de course est vraiment particulier et je vous conseille vraiment de venir ne serait-ce qu'en tant que spectateur, sur le 6h, 12h ou le 24h. 

Alors oui on tourne sur un petit circuit mais ne regardez pas le mauvais côté, voyez les bons côtés. Vous n'êtes jamais seul, vous allez être soutenu par des inconnus, vos proches qui viennent vous voir pourrons vous voir. Vous n'avez pas à réfléchir sur le parcours. 

L'ambiance qui y règne est top, vous avez une équipe de bénévoles au petit soin tous les tours vous avez accès  au ravitaillement, médecin,.....

Un Grand merci à l'équipe de Bénévoles qui est top et au petit soin pour nous, merci à tous ceux qui m'ont encouragé par message, appel,..Et un Grand merci à ma petite femme de m'accompagner dans cette folie

Vous ne savez pas quoi faire en décembre l'an prochain ? Je vous donne rendez-vous à Ploeren  n’hésitez pas à venir pour la bonne cause et ainsi découvrir ce format si particulier. 

Statistique : 

  • Distance parcourue : 138,129km
  • Nombre de pas : 180 203
  • Fréquence cardiaque moyenne : 123bpm
  • Fréquence de pas par minutes : 125

  • Calories : 8572 (donnée garmin connect) 

  • Temps de déplacement 19h41'13''

  • Sieste : 1h environ

  • Différence poids avant course -poids après course  1,9kg

  • Nourriture : 1 pâte de fruits, 3 e-bar, 3 Authentic barre, 3 ramequins de riz au lait, 3 ramequins de coquillettes jambon, un chocolat chaud, un croissant, quelques gâteaux. 

  • Boisson : 1,5L de boisson Hydrixir, 750ml boisson récupération, 2.5l de St Yorre, quelques verres d'eau et de coca

  • Vêtements : deux paires de chaussures, deux paires de chaussettes, deux pantalons, quatre maillots, trois buff, deux vestes de pluie

 

 

 

 

 

Partager cet article

Commenter cet article