Trail du Glazig 2018 (54km), la Bretagne sous son plus beau visage !

14 Février 2018 , Rédigé par Runner Life Publié dans #trail 10-50

L'an passé, je participais déjà à cette course mythique et les conditions étaient proche de l'apocalypse (à lire et voir ici.)  Cette année, la Bretagne a décidé de se montrer sous un beau jour et j'ai pu profiter des paysages mais aussi vous en faire profiter !

Dimanche matin, après une heure et demi de route, j'arrive dans la ville de Plourhan qui voit apparaître autant de coureurs que d'habitants dans la ville ! Nous sommes mille au départ de ce 54km et à cela, nous pouvons ajouter les 1200 participants du 25km ! 

Je récupère mon dossard, le 303. Un rapide retour à ma voiture pour récupérer mon sac et c'est parti, direction le chapiteau. J'y retrouve des coureurs que je connais Medhi, Jerôme, Damien et le célèbre Bilip en tenue de père Noël !

L'objectif est de faire mieux que l'an passé: 6h50. J'aimerais passer sous les 6h30 et essayer même d'allé chercher sous les 6h suivant la forme. 

8h Le départ est donné les pieds dans la boue, il faut un peu jouer des coudes sur le départ car le peloton est dense.

Après un petit tour dans Plourhan, nous nous retrouvons très rapidement dans les chemins boueux mais c'est ça que l'on vient chercher sur ce trail. A noter que le parcours de cette année est différent de celui de l'an passé. 

 8ème kilomètres 44' un bénévole nous indique de tourner à gauche et derrière lui, je vois un pote qui m'attend pour partager quelques kilomètres avec moi. Yann-Patrick a prévu de m'accompagner jusqu'au 25ème. Je trouve cela vraiment top, il habite pas loin et il vient faire sa sortie dominicale avec moi. 

On discute un peu mais l'allure reste des plus correcte, on continu de rattraper des coureurs malgré le parcours qui n'est pas simple. Ça monte, ça descend, ça glisse,...autant je suis pas au top dans les montées mais dans les descentes je suis bien. 

11,5km 1h02' Nous apercevons la mer pour la première fois, la vue est juste sublime. 

 Nous sommes sur la Pointe de Trouquetet et là, il faut descendre sur la plage mais par les rochers ! Certains font ça à une vitesse folle, moi pas ^^ On arrive pour la première fois sur la plage et c'est toujours aussi beau ! Le sable est dur ce qui est pratique pour courir. 

On passe par la Pointe du Vau Bruel, on longe la côte par le GR34 et ces superbes sentiers. Pour le moment tout ce passe bien pour moi je suis en forme.

15km 1h27' je regarde derrière moi et je ne vois plus Yann-Patrick ! Merde où est-il passé !!! Je continu ma course, le premier ravitaillement (17km) approche. J'y passe très rapidement (je suis 177ème). Je prends une poignée de fromage et je repars. (Il me dira après qu'il c'était arrête a se ravitaillement car mal sa cheville avait tourné) 

 

Quelques mètres plus loin, j'aperçois Stéphanie et là je me dis : "Tu fais quoi Damien là? tu es pas à ta place" Pour info Stéphanie a gagné L'Ultra Marin  177km en 21h42 en 2013 14ème au strach !! Autant vous dire qu'il y a un sacré niveau.

Nous échangeons sur notre calendrier de courses puis dans les parties techniques elle prend un peu les devants. 

Quel bonheur de courir le long de la côte avec ce magnifique ciel bleu tout de même cela me change de l'année passée. Attention, ce qui semble être un cadre idyllique n'est pas si simple que cela, les chemins avec des cailloux, le sable, les escaliers, les rochers, tout cela rend la chose beaucoup plus compliquée. 

20km 2h'40" Tout se passe bien je suis super bien parti et largement dans les temps pour finir sous les 6h ce qui me donne encore plus la banane ! Le prochain ravitaillement approche encore 5km. 

Je me ravitaille pour la première fois avec une de mes barres et première fois que je mange une Clif Bar ! Un délice ce truc j'en prends quelques bouchées et remet le reste dans mon sac. 

25km 2h27'22"  je suis exactement à la même place 177ème. Je prends un peu plus le temps cette fois-ci, je mange un peu, bois un coup de Breizh Cola (et oui nous sommes en Bretagne^^) Je repars. Ma tenue fait sourire les gens et certains coureurs aussi. On me demande si je me marie bientôt ou si je reviens d'une soirée^^ 

On arrive sur une nouvelle plage avec un peu de galets puis le sable au sortir de cette plage, une montée bien hard de 2 kilomètres environ. Je continu mon chemin et là ma cheville droite tourne vraiment bien. Je suis généralement habitué à cela mais cette fois-ci j'ai une belle douleur qui arrive, je boite. Un coureur me demande si ça va le faire. Je marche car j'ai vraiment du mal à poser le pied. A ce moment, je me dis :" merde j'étais vraiment bien fait chier d'abandonner"

Les kilomètres passent, j'arrive à trottiner par moment mais dès que le terrain devient trop technique je ne peux pas poser mon pied comme je le souhaite et je ressens des petites décharges dans le pied. Et des passages techniques en chemins côtiers il y en a !

Changement de méthode, je décide de marcher dès que ça descend, monte où dès qu'il y a des rochers....Autant vous dire souvent ! Je me fais doubler et le moral en prend un coup. 

34km 3h37' je prends le temps de regarder mon téléphone et d'envoyer un message à ma femme. Je me donne jusqu'au prochain ravitaillement pour décider ce que je fais, j'arrête ou pas !

Le temps passe mais pas les kilomètres ! Mon téléphone sonne et là je reçois une vidéo de ma femme et des mes filles qui m'encouragent, cela me redonne un bon coup de boost. A ce moment fini le GR34 et place à des chemins un peu plus pats mais boueux ce qui devrait être mieux pour mon pied.

38km 4h12' 242ème je m'arrête un bon moment à ce ravitaillement je prends le temps de bien boire. Je tourne ma cheville pour voir si je suis je pense être en mesure de continuer. Je suis reparti et en courant cette fois ! 

Le fait de pouvoir courir fait du bien au moral mais dès que cela devient trop technique ou en descente je suis obligé de marcher, peu importe, j'avance.

4h40 de course une belle averse de grêlons nous tombe dessus elle ne dure pas longtemps mais ça rafraîchit^^ 

Quelques minutes plus tard alors que je marche je regarde ma montre qui bug totalement et m'indique une pointe à 260km/h quand je décide d’accélérer je ne fais pas mine ^^ 

Il reste environ 12km à parcourir, passer sous les 6h va devenir compliqué mais j'y crois encore et cela me motive encore plus à essayer de courir. 

45km 5h05' il reste 9km à parcourir et nous retrouvons la plage du Crozic où nous sommes passé au 27ème kilomètre. J'en profite pour ramasser deux galets que je glisse dans mon sac pour les ramener à mes filles. Je prends le risque de m'alourdir ^^

Il fait beau et il y a un peu plus de monde sur la plage qu'à l'allez. Les enfants rigolent devant ma tenue. Cette plage était le dernier moment de la course où nous voyons la mer il fallait en profiter. Pour sorti de celle-ci une bonne montée qui passe relativement bien. 

Cette fin de parcours comporte un peu plus de route cela m'arrange pour la pose de mon pied. Il y a tout de même des passages avec de la boue de l'eau jusqu'aux genoux par endroit et ça j'adore. Mes collants aiment moins en revanche. 

47km 5h20 dernier ravitaillement plus que 7km et c'est fini ! Le pied tient bon j'arrive à courir on va essayéde passer sous les 6h10 maintenant. 

Il y a des coureurs qui sont vraiment dans le dur à ce moment de la course, on s'encourage nous sommes tous dans la même aventure, la même galère. 

Le temps passe et les kilomètres aussi, certains coureurs annoncent encore 2km, d'autres encore 4 ! C'est plus la même chose là^^ quoi qu'il en soit la fin est proche. 

53,5km J'entends le bruit du speaker qui est à l'arrivée et cela donne des ailes, impossible de marcher maintenant. J’aperçois maintenant le célèbre chapiteau puis la ligne d'arrivée que je franchi en 6h09'13"

L'objectif des moins de 6h est pas loin mais je fais tout de même 41' de moins que l'an passé certes le parcours est pas tout a fait le même ni les conditions mais la distance et le dénivelé sont là ! Je me dis que sans ce souci de pied je serai passé sous les 6h ou pas ^^

Quoi qu'il en soit ce trail de début d'année est à mettre à votre calendrier.

Il est superbe en tout point de vue, l'organisation est au top: des bénévoles qui vous encouragent, qui vous soutiennent sur le parcours et toujours avec le sourire. 

Et que dire de ces paysages qui sont juste magnifiques. On rajoute à cela un tarif des plus accessible avec 18€ pour 54km et nous avons un trail qui devient une référence en Bretagne.

Certain diront que qu'il n'y a pas de cadeau de finisher (un buff est donner avec le dossard, l'an passé c'était une veste), mais ce n'est pas cela que l'on viens chercher ! On viens pour se dépassé, profiter de ce que la Bretagne nous offres des paysages superbe de la boue, de la pluie. Il ne faut pas oubliez non plus le prix de l'inscription qui est des plus accessible. 

Partager cet article

Commenter cet article

frenchflair 29/03/2018 09:35

j'ai cru lire que le dénivelé positif de cette course était de 1700m, soit autant que certains trails très vallonnés ou identiques à des courses de montagne.
Est-ce le côté "gaulois" des bretons, mais je suis très étonné d'un tel dénivelé; Est-ce possible en bretagne?

Alain 15/02/2018 21:13

Merci pour cette excellente description de ce 54K, bravo à toi pour cet esprit et cette volonté de l'avoir fait jusqu'au bout, je ne l'ai pas couru, j'ai simplement piloté cette organisation, le Glazig, grâce à vos commentaires devient une référence dans le grand Ouest, et l'Alsace n'est pas si loin, nous vous offrons des paysages qui le temps d'un week-end vous font oublier d'où vous venez. merci et revient l'an prochain avec ta petite tenue de danseuse. Alain

Runner Life 15/02/2018 21:56

Merci à toi et as tout ceux qui organise cette course ! Moi je n'ai fait que le courir pendant 6h et des poussières alors que vous vous y avez passer beaucoup plus de temps à organiser cet événement qui est devenu une référence pas grâce à moi mais grâce à vous et toutes votre équipe !

Un grand bravo et MERCI à vous

Antoine 15/02/2018 11:54

Merci pour le récit et bravo pour ta course. Je confirme, la fin du parcours avec la boue et les km dans les jambes piquent. Bon rétablissement pour ta cheville.

Antoine 16/02/2018 00:19

oui je l'ai faite également et je dois dire qu'avec une cheville tournée, je ne pense pas que je l'aurais fini: j'avais déjà les jambes raides après 30km^^
bonne continuation et à une prochaine sur une autre course peut-être
continue de partager tes expériences

Runner Life 15/02/2018 21:54

Merci :) J'en déduis que tu as fait la course également ? Ça c'est bien passé ?

pascal 15/02/2018 10:07

Bravo pour le récit c'est pas mal cela donne envie. mais pour moi cela fait un peu loin ( d alsace ) enfin encore bravo !

Runner Life 15/02/2018 21:53

L'Alsace c'est l'occasion de venir passé un week-end prolongé en Bretagne :)

Vicelaw 15/02/2018 07:16

Bravo pour ton chrono. J'ai adoré ton récit qui m'a donné l'envie de le faire l'année prochaine

Runner Life 15/02/2018 21:53

Merci :) Il faut venir alors il y a plusieurs distance en plus :)

Pascal3651 14/02/2018 20:40

Merci pour le r&cit, bravo pour le chrono malgré ta cheville, au fait comment va t elle ?

Runner Life 15/02/2018 21:52

Merci pour le récit ;) La cheville vas mieux il y avait un déplacement du cunéiforme je vais pouvoirs faire un test dès demain :)

Nivet 14/02/2018 20:05

Salut
Bravo pour ton récit et ta course
Juste au 27 et 45e c’est la plage du Palus :-)

Runner Life 15/02/2018 21:51

Merci :) il faut que je corrige cela ;)