Marathon Vert 2017 le retour aux origines

24 Octobre 2017 , Rédigé par Runner Life Publié dans #course, #marathon

Nous sommes le 26 juin 2011, je participe à mon premier marathon. Une inscription faite un peu à l'arrache, aucune prépa, je ne connaissais rien au monde le course à pied. Je me souviens de ce marathon comme si c'était hier, il faisait très chaud et j'ai beaucoup souffert, mais je suis devenu marathonien pour la première fois en 5h03'. 

Vendredi 20 octobre 2017, j'arrive sur l' Esplanade Charles de Gaules à Rennes pour le retrait de mon dossard et celui de Philippe. J'en profite pour faire le tour des prochains marathons à venir: Cheverny, Nantes, Poitiers,....Le marathon de la Loire est également là et il présente sa belle veste de finisher pour l'édition 2018. D'ailleurs à ce propos je vous réserve bientôt une surprise.....

Dimanche matin, debout à 5h50, petit dej avalé et tutu en place, nous prenons donc la direction de Rennes pour y prendre la navette direction le départ.  A la sortie du car c'est le choc thermique, et il est violent, il fait froid ! On se dépêche d'allé sous le chapiteau pour avoir moins froid. On y retrouve les autres futurs marathoniens, on discute et on fait quelques selfies, bref pas de stress. 

8h40: on sort du chapiteau pour allé laisser nos sacs à la consigne. On prend ensuite la direction du départ, nous serons dans le dernier sas. Et là, qui arrive derrière nous ? Le Grand Bilip et voilà, encore une une belle photo ! C'est la "Gay Run"

9h: le départ est donné, je pars au feeling total, l'objectif est simplement de se faire plaisir, surtout trois semaines après les 100km de Millau. 

1km 4'53": je me faufile entre les coureurs. Etant parti dans le dernier sas, je remonte tranquillement le fil. Je sais que Philippe va faire le marathon super cool car il a déjà fait Lisbonne il y a une semaine. 

3km 14'31": j'ai déjà remonté plusieurs meneurs d'allure 4h, 3h45. Je suis parti vite, je le sens mais je m'en moque totalement, nous verrons bien comment les jambes répondent au fur et à mesure de la course. Je double Manu et son coach, des coureurs de l’extrême. On discute un peu c'est sympa et on en profite pour faire un selfie (pour ceux que ça intéresse, ils organisent le Trail du porteur d'eau le 3/12 à Thorigné Fouillard) 

5km 23'45": traversée de la première commune qui est La Chapelle des Fougeretz, il y a un peu de monde dans les rues. 

Le parcours descend bien à ce moment et j'en profite pour me relâcher un peu, je double maintenant les meneurs d'allure des 3h30 ! Rolala mais je fais quoi là !

7km 32'56": nous traversons la campagne bretonne, il y a peu de monde sur le bord des routes ce qui est bien dommage. Le temps est super agréable et idéal pour courir. 

10km 47'05: je rejoins Frédérique qui semble en pleine forme et on est profite pour faire une petite photo. Je continu mon chemin et j'aperçois le meneur d'allure des 3h15 à environ 300m !!! Je m'arrête pour satisfaire une envie pressante ^^

12km 57'08: nous arrivons proche de Pacé et nous devons faire face à la première difficulté du parcours, un faux plat montant d'environ 1km.  

A Pacé, il y a du monde du fait du passage de relais, cela fait du bien de recevoir des encouragements. Un bénévole m'encourage, c'est un client du taf alors je m'arrête pour faire une photo encore ! 

15km 1h11'04": pour le moment tout va bien, les jambes répondent bien et surtout je n'ai pas l'impression de forcer, je m'amuse. 

Le parcours continu de descendre avec quelques faux plats montants de temps en temps. 

19km 1h29'45" le semi est en approche, j'ai hâte d'y être et surtout de voir quel sera mon temps de passage.  Le parcours se déroule toujours dans la campagne, ce qui est un peu monotone, il faut dire cela manque un peu d'animation.

Semi 1h39'40" Il y a beaucoup de monde car c'est la zone de relai pour le marathon duo. Les gens nous encouragent, ça fait du bien. Un bénévole nous dit "vous êtes bien pour les 3h20." 

Je décide de ralentir un peu l'allure, de peur d'exploser car je sais que la deuxième partie du parcours est plus compliquée que la première. 

23km1h48'35" Un coureur me reconnait, nous avions partagé quelques kilomètres sur le marathon des Hermines en mars dernier. Lui faisait sa sortie longue ce jour là, c'est assez amusant de se retrouver ici. 

25km 1h57'39" J'ai une allure toujours correcte même en ayant ralenti un peu. C'est maintenant que la difficulté du parcours arrive. La route va monter jusqu'au 30ème environ !

Un coureur arrive derrière moi et on dirait un paquebot à sa façon de respirer, c'est assez stressant je trouve. 

28km 2h12' Nous entrons un peu plus dans la ville après avoir passé Saint-Grégoire nous nous rapprochons de Cesson-Sévigné. Il y a un peu plus de monde sur le bord des routes. 

30km 2h22'32" On longe le Parc des Gayeulles. D'ailleurs je trouve ça vraiment dommage que ce marathon dit "vert" ne passe pas carrément dans le parc, je pense que cela aurait pu être sympa. Il reste 12km à parcourir, je suis toujours dans les temps pour faire un RP mais je sais que ça va être compliqué. 

Un peu plus loin, je croise un bénévole de la course que je connais cedrun alors je m'arrête pour faire un petit selfie avec lui ^^ et je repars. 

33km 2h38'36" J'ai un peu ralenti sur les derniers kilomètres, mes jambes commencent à se souvenir des 100km. Je ne veux pas forcer et laisse couler. 

35km 2h49'39" allez, il reste 7km on va bientôt arriver sur les bords de la Vilaine avec un passage assez monotone avec un vent de face en plus. 

Passé ce 35ème, je ralenti vraiment, je sens que le mur est là, je reste tranquille et laisse passer l'orage tranquillement. Je garde le sourire malgré tout

38km 3h06'33'  Pour le RP c'est foutu mais je m'en moque, je profite et je me rappelle d' il y a 6 ans, à cet endroit j'étais une vraie loque, je marchais voir je rampais et là je trottine tranquillement sans me prendre la tête.  

C'est aussi dans ces derniers kilomètres que Frédérique me rattrape et me double avec facilité, je me fais d'ailleurs pas mal doubler là. 

40km 3h18'15" nous sommes dans Rennes et il reste quelques petites difficultés à passer,  deux petites montées à franchir et les pavés à passer.... Les meneurs d'allure des 3h30 me rattrapent, je reste dans ma course et j'essaye de motiver le public à encourager les coureurs

Dernier ravitaillement, je m’arrête pour boire un verre et remercier les bénévoles. On longe le Parc du Thabor. Mon parc préféré dans Rennes, je le trouve superbe et comme pour les Gayeulles je trouve ça vraiment dommage de ne pas passer à l'intérieur. 

Une dernière petite montée et nous approchons du parlement de Bretagne qui avait brûlé en février 1994. L'organisation a mit un tapis pour ne pas se prendre les pieds dans les pavés.

Dernier Kilomètre il commence à y avoir vraiment du monde sur le bord de la route, j’aperçois pas mal de monde que je connais mais plus le temps de faire des selfies maintenant sinon je fini en 4h ^^

42km Il reste un virage et j’aperçois le tapis vert, allez je vais finir mon 15ème marathon et le 5ème de l'année :) 

Une petite pose pour la photographe (Aurélie Photo)  et je franchi la ligne en 3h31'23". Mon troisième meilleur temps sur marathon. 

J'attends maintenant Philippe, j'en profite pour retrouver certaines personnes avec qui j'ai discuté sur le parcours. Philippe passe la ligne en 3h59'21". 

On va maintenant chercher nos médailles bien méritées :) 

Conclusion : 

Deuxième fois que je participe à ce marathon, la première fois j'avais souffert mais cette fois-ci j'ai savouré. Le plaisir de retrouver des amis sur le parcours et de s'amuser,....

Concernant l'organisation, je n'ai rien à redire, le marathon est super bien organisé, que ce soit le retrait des dossards, les ravitaillements, l'arrivée, la dotation avec les dossards est top, (gâteaux, shampoing,... ) Tout est bien en place pour que le marathon se déroule parfaitement (navettes, chapiteau au départ) Une organisation bien huilér. 

Sur le parcours, la première partie est clairement plus facile que la deuxième. Je regrette un peu le manque d'ambiance mais cela vient aussi du fait que nous sommes beaucoup en campagne. Je pense qu'il serait sympa de passer un peu plus dans Rennes et de traverser les parcs des Gayeulls et du Thabor. Après, je sais qu'il n'est pas simple de créer un parcours de marathon. 

A l'arrivée, il est facile de récupérer sa médaille et maillot de finisher,....mais aussi de récupérer son sac à la consigne. En parlant de médaille, celle de cette année est particulièrement belle, je l'adore et le maillot à manches longues est bien également. 

Je vous recommande ce marathon qui, malgré quelques difficultés sur la deuxième partie reste propice pour faire un temps, le parcours est beaucoup en campagne ce qui peu le rendre monotone pour certains mais bucolique pour d'autres. Il est très bien organisé et les dotations sont plus que correctes. 

Il y a juste un point qui nous a choqué, nous sommes sur un marathon "vert" et les toilettes au départ sont chimiques ! C'est un peu dommage de ne pas pousser le concept jusqu'au bout ;) 

Commenter cet article