Runner Life

Interview Sylvaine Cussot

13 Février 2015 , Rédigé par Runner Life Publié dans #interview

Aujourd'hui je vous propose l'interview d'une sportive que l'on ne présente plus tellement nous sommes habitué à la voir troné en haut des podiums des courses de Trail, essayons d'en savoir un peu plus sur cette championne.

Interview Sylvaine Cussot

Sylvaine ,peux tu nous faire une petite présentation ?

Je m'appelle Sylvaine CUSSOT (Sissi, ça me va bien aussi!:-)), j'ai 32 ans, et je suis née au Mans. Après 18 ans passés en Sarthe, entretenue par mes parents, j'ai pris mon envol, seule, vers le sud de la France pour poursuivre mes études à Toulouse (École de Commerce). J'ai vécu 10 ans dans la ville rose, et après 7 ans en tant que chargée de recrutement dans une SSII toulousaine, (Société de Service en Ingénierie Informatique), j'ai décidé de changer de vie pour rejoindre mon chéri (et ses deux enfants) dans le Gard, où je vis désormais depuis 2 ans. Qui dit déménagement, dit aussi changement de métier, et je travaille depuis 2 ans pour la société i-Run.fr ! Et sinon je cours, mais ça, ce n'est pas nouveau, ça fait maintenant 22 ans !;-)

Tu es originaire du Mans et le montre en courant pour freerun72 c'est important pour toi de revendiquer tes origines ?

Important non, mais je suis fière et ravie de porter les mêmes couleurs que les « miens » ! J'ai décidé de rejoindre le club FreeRun lorsque j'ai quitté Toulouse et donc le club toulousain dont je faisais partie, le CA BALMA. J'aurais pu me tourner vers un club du sud est, mais il m'a semblé naturel et pertinent à ce moment là, de signer chez FreeRun72 dans la mesure où la plupart des membres à la création du club étaient des ami(e)s. J'ai fait le choix du cœur, une sorte de clin d'oeil à la famille!:-)


Comment es-tu arrivée sur le trail et ces podiums ?

Clairement, c'est mon homme qui m'a mis sur le chemin de cette discipline ! Je cours depuis l'âge de 10 ans en club, mais je me suis longtemps laissée porter par une pratique loisir, sans véritable spécialisation. Cross, piste, route, des 10km, semi-marathons, marathons, … Je prenais du plaisir à la variété et au partage, sans me mettre vraiment dans un optique de performance. Quand j'ai rencontré Manu, l'homme qui partage ma vie aujourd'hui, il était déjà dans la team Asics et dans le haut niveau. Il a réussi à me convaincre d'essayer un trail, puis un second, un 3ème … et j'ai finalement vite accroché. Ça m'a plu, j'ai eu envie de persévérer et de m'entraîner plus sérieusement pour essayer de progresser !:-)

Peux-tu nous tirer un bilan de ta saison 2014 ?

Plutôt positif à mon sens ! Mise à part cette chute sur le 80km de l'Eco-Trail de Paris, je suis allée au bout de tous mes objectifs fixés avec énormément de plaisir pris (un bémol sur le Trail Ubaye Salomon que j'ai fait en prépa CCC, sur de la fatigue, et que j'ai complètement subis du coup …). Sur 16 courses au total, 11 podiums dont 3 victoires, et surtout des résultats inespérés sur quelques belles courses du calendrier qui me paraissaient encore inaccessibles il y a 1 an (4ème à la CCC, victoire sur l'Intégrale des Causses, 2ème à la Saintélyon). Bref, une année riche d'enseignements, d'expériences et de nouvelles découvertes (dans les réussites comme dans les échecs!), dont j'espère pouvoir tirer profit pour la suite !


Cette saison à été marqué par une vilaine chute à l'eco trail de Paris qui t'a valu une blessure à la main qui n'est toujours pas soignée. Comment as tu vécu cette blessure ?

J'ai d'abord été très déçue de ne pas pouvoir terminer cette course, qui faisait partie de mes objectifs 2014. Mais bon, je ne me suis pas ratée en tombant (luxation du pouce, fracture et quelques points de suture au menton) et je n'ai pas eu le choix d'aller direct aux urgences après cette chute. J'ai ensuite été mal prise en charge et surtout mal diagnostiquée, ce qui m'a valu plusieurs mois de « galères » et de rendez-vous médicaux pour tenter se soigner ce pouce (1ère opération en avril, seconde en décembre 2014). C'est super rageant certes, mais il faut relativiser, ça ne m'empêche ni de courir, ni de vivre, alors je positive et je me dis qu'il me falloir vivre avec ce pouce, qui ne retrouvera jamais sa mobilité complète.


Tes objectifs pour l'année 2015 ?

Poursuivre ma découverte des trails longs, voir des ultras, et continuer à prendre du plaisir sur chaque course terminée.

une citation que tu aime ?

Ne crains pas d'aller lentement, crains seulement d'être immobile !

Le mot de la fin ?
Merci et vive la vie !:-)

 

Merci d'avoir accepté de repondu à mes questions.

Partager cet article

Commenter cet article

Jerem Runner 13/02/2015 18:12

Une super traileuse qu'y a bien pris sa place en trail

Runner Life 13/02/2015 21:31

et accessible avec ça