Runner Life

Marathon de Paris 2014 en mode tourisme

7 Avril 2014 , Rédigé par Runner Life Publié dans #course

Marathon de Paris 2014 en mode tourisme

Le Marathon de Paris est un événement toujours un peu particulier. Le plus gros marathon de France avec pas moins de 42 000 personnes au départ de cette course qui, pour beaucoup, représente l'aboutissement de plusieurs semaines de dur labeur mais aussi le rêve d'une vie : finir un marathon.

 

Running Expo

 

 

Avant de prendre place à ce défi, il faut commencer par aller chercher son dossard à Running expo. Arrivé sur place à 10h15, le bonheur ! Pas d’attente, en un mot personne : sur le salon à cette heure matinale. Je récupère donc mon dossard rapidement et prend le temps de faire une petite photo avec. Puis direction le stand Schneider Electric. Étant invité, j'ai eu la chance d’aller récupérer un t-shirt technique et un bracelet qui me donneront droit à un accès vip à l'arrivé:). Je dois maintenant me rendre sur le stand Altra prendre la paire de chaussures que j'ai gagné sur facebook. J'ai choisi le modèle trail les Lones Peak car j’apprécie leur design. Ne me reste plus qu’à les tester maintenant ! On déambule dans les allées où, bien évidemment, on nous assomme de prospectus pour des courses diverses et variées dans le monde. Une fois les poches pleines, on rentre.

 

Dimanche Jour J,

 

 

Levé 6h15 et prise du petit déjeuner Breakfast Shake. Je me mets en tenue et là on commence à rentrer dans la course. Une fois habillé, direction Paris à 45 min de route en métro (j'ai découvert pour la première fois le métro parisien la veille). On arrive sur le champ face à cette Arc de Triomphe toujours aussi impressionnant. Direction la consigne pour y laisser mon sac avec mon portable. Le temps de laisser le sac et les pros sont déjà partis. Je m'empresse d'aller rejoindre mon sas de départ.

                                  

C'est parti !!!

 

Le départ est donné malgré l'angine et la fièvre qui m'ont cloué au lit mardi soir et mercredi toute la journée. Je pars sur les bases de 4h soit 10,6km/h. Les premiers kilomètres sont faciles et heureusement l'ambiance est au rendez-vous ! On arrive rapidement au 5ème kilomètre. Je suis dans les temps, on continue d'avancer tranquillement sans forcer. Je m’arrête au ravitaillement, prend mon temps, marche un peu puis direction le 10ème kilomètre. Entre le 10ème et le 11ème je rencontre un runner qui a prévu de faire les 100 km de Millau en septembre et je prends le temps de discuter tranquillement avec lui sur plusieurs kilomètres. J'aime ces échanges entre parfaits inconnus. Je le laisse continuer sa course et comme il va plus vite que moi, il me lâche environ à 11,5km. On arrive au kilomètres 15 je suis encore bon sur une base de 4h02'. Malgré tout, à ce moment précis je sais que je ne vais pas faire 4h et que je vais finir en marchant. Je ressens un début de gêne dans les mollets. Je me dis qu'il faut que je tienne jusqu'au semi et après je me fais une balade de 21km dans Paris.

 

                                  

 

Le Semi !!!

 

Le voilà l'objectif fixé au 15ème kilomètres : arriver à peu près dans les temps ! J'ai certes un peu de retard avec une arrivé au semi à 2h04'43'' mais j'ai pris mon temps au différents ravitaillement. Là je réduis considérablement mon allure. Je savais avant le départ que je n'étais pas au top de ma forme et je remets cela dans trois semaines avec le marathon de Nantes.Je croise les créateurs de mon petit dej sur le bors de la route des encouragements qui font du bien. Alors plutôt que de finir dans un sale état je préfère me préserver. Passage au 25ème en 2h35'24'' on voit que l'allure a clairement chuté. Mes mollets sont de plus en plus douloureux donc je décide de marcher. Mentalement, ce n'est jamais facile de prendre cette décision mais il faut savoir être raisonnable des fois.

 

Je le trouve enfin mon Tonton qui m'a accompagné sur le parcours. Je le retrouve oui car lui regardais partout sauf dans ma direction. A ce moment-là, les mollets sont en feux je m’arrête prend le temps de discuter avec lui. J'en profite aussi pour m'étirer un peu et je lui donne rendez-vous aux 35ème. J'ai pris 5min pour discuter.

 

Le 30ème !!!

 

                                               

Un peu avant le 30ème nous avons une belle vue sur la tour Eiffel. Là, je vois un coureur qui essaye de ce prendre en photo tant bien que mal avec la tour Eiffel en fond. Etant passé en mode balade je lui propose mon aide. Malgré un espagnol plus que compliqué, nous arrivons à nous comprendre. Je le prends donc en photo et nous reprenons notre chemin. Arrivé au 30ème, la sécurité civile propose des massages rapides sur une chaise. Autant en profiter non ?! Je m’arrête et prend ces 4-5min pour attendre et avoir un massage d'environ 1'. Je ne sais pas quel est leur produit mais cela fait un bien fou aux jambes. Elles sont fraîches, c’est impressionnant !

 

Je reprends donc ma route en trottinant légèrement durant quelques mètres. Puis je me remets à marcher. Un peu plus loin, j’aperçois dans les spectateurs un serre tête qui me parle^^ En effet il s'agit de la blogueuse Pensées by Olivia.Je m'arrête donc lui dire bonjour et je lui demande où en est son compagnon, Captain Phoenix. Je continue ensuite ma route tranquillement vers l'arrivée, sans forcer.

 

Entre le 35ème et le 40ème, je prends le temps de discuter avec différents runners qui semblent être dans le rouge et on se soutient mutuellement dans les derniers kilomètres. J'apprécie ces échanges qui, à ce moment-là, nous montrent à quel point les runners se soutiennent, surtout dans la difficulté.

 

Arrivé au 40ème

 

Je me dis « on va finir en courant tout de même » et j’attends d'être emporté par la foule pour finir mon 5ème marathon en courant et dans un temps de véritable touriste en 5h21'58''. Malgré tout, je suis heureux car je le termine et en plus, pour une fois, je n’ai pas fait le fou à vouloir forcer à tout prix. Je vais donc pouvoir faire celui de Nantes qui aura lieu dans trois semaines maintenant (27 avril).

 

Pendant ce temps Bekele aura pulverisé le record du marathon de Paris pour son premier respect à ce grand monsieur de la course à pied.

 

 

Ce que je retiens de cette expérience est vraiment l'aventure humaine, le public qui vous encourage alors que vous ne les connaissez pas. Cela fait un bien fou au moral ! Les runners avec qui vous prenez le temps d'échanger sur le parcours, les spectateurs que vous reconnaissez et prenez le temps de saluer. Une véritable aventure humaine. En général, lorsque l'on vise une perf et qu'on est dans ses objectifs on profite moins de ces moments, on reste concentré. Et que dire de ces monuments parisiens, Tour eiffel, Bastillle, champ Elysée,...

 

 

Maintenant rendez vous le 27 avril pour le Marathon de Nantes :)

 

Partager cet article

Commenter cet article

Desperate RW 11/04/2014 15:13

Une p'tite visite touristique à Nantes? Have fun!!

11/04/2014 15:22

Je suis Nantais. Je viens sur mes terre j'espère que les forces présente dans mes veines seront faire honneur à leurs racines

Tonton 08/04/2014 21:12

pas beau de se moquer.....jouer à où est Charlie au milieu de 40000 coureurs ce n'est pas si simple !!

08/04/2014 21:56

Mdr tu crois que c'était simple au milieu des spectateurs de te retrouver :p

clemence marc 08/04/2014 20:25

merci pour cette epopée, j'ai eu l'impression d'avoir couru avec toi !!!

08/04/2014 21:55

Merci de me lire :)

Sabine Parent 08/04/2014 19:21

çà c'est l'esprit sportif aussi, bravo l'essentiel est d'en retirer que du bonheur ;)

08/04/2014 19:53

Merci on oublie le principal prendre du plaisir

Nolwenn 08/04/2014 06:55

Courir le semi, se balader sur le second. Technique intéressante.Félicitations d'avoir fini malgré tout ce marathon qui ne m'inspire nulle envie. :)

08/04/2014 07:31

Merci ;) oui technique plutôt original dirons nous. Un marathon faire une fois je pense car les spectateurs sont aux rendez-vous

Runningandcomics 08/04/2014 06:28

Bravo, tu l'as fini et a profité des bons moments.
Celui de Nantes se passera comme tu le souhaite, et j espère que tu ne seras pas malade les jours précédents les départs

08/04/2014 07:31

Non dommage que j'avais pas l'appareil sinon j'aurai pu faire un reportage photo :( l'avantage c'est que j'ai pas trop mal aux jambes. Comme tu le dit place à Nantes maintenant :)

08/04/2014 07:29

Merci :) je l'espère aussi. Le principal est que j'ai pris du plaisir malgré tout :)

Fire Rasta 08/04/2014 06:38

T'as couru avec l'appareil photo autour du cou ? ;-)
Très bonne idée de prendre la course sous cet aspect. .courir le semi et kiffer sur le reste du parcours
Bon courage pour Nantes, et dort avec des chaussettes pour ne pas tomber malade avanr :-)